• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Philosophie

Appelée communément "éthologie", "équitation naturelle", "équitation comportementaliste"...etc...c'est avant tout une philosophie, une façon de penser ayant pour but une relation basée sur la compréhension au sein du couple cheval/cavalier.
Il s'agit en effet de pouvoir communiquer avec son cheval, dans un climat de respect et de confiance amenant ainsi de meilleurs résultats à tout niveau, mais également se développer et laisser s'exprimer chaque personnalité.

     Pour ce faire, c'est au cavalier de se mettre à la place de sa monture et apprendre à "parler" cheval, lui assurer un mode de vie au plus près de ses réels besoins. A savoir que le cheval est un animal des plaines, grégaire et doté d'un fort instinct de fuite lié à sa survie. Il a évolué pendant plus de 50 millions d'années, sans l'homme et ce ne sont pas les quelques 6000 ans de domestication passés à ses côtés qui vont changer ses besoins naturels. 


     Il est donc préférable de le laisser vivre à l'air libre, avec ses congénères tout en continuant à assurer sa sécurité.  Il a besoin d'espace, de manger et marcher en permanence et d'avoir de vrais contacts sociaux quel que soit son âge, sa race et son sexe. Les étalons et poulains ont eux aussi le droit à une vie sociale!


L'équitation alternative se base donc sur des observations comportementales tout en les ajustant aux exigences du terrain. Elle n'est pas une discipline mais seulement une logique d'esprit aidant à communiquer avec sa monture quelque soit la pratique, CSO, dressage, compétition, loisir...
    Il existe différentes méthodes d'application du travail appelé "équitation éthologique", dont la méthode de la Cense, sur laquelle je me base après y avoir effectué une formation.

      Les trois grands principes sont:
                        
- le respect
                         - la confiance
                         - la relation         


Les bases du travail s'établissent à pied, aspect bien souvent oublié, puis se consolident à cheval pour après évoluer vers une pratique de l'équitation plus ciblée selon les envies du cavalier.
     Le cavalier doit devenir un partenaire agréable pour son cheval, être confortable et aussi juste que possible.
     Ceci s'ajoute ainsi à la recherche de la légèreté et de la finesse dans le but d'une complicité mentale, émotionnelle et physique, toujours plus grande.

 

Le renforcement positif permet également d'améliorer la relation avec notre cheval, en lui donnant envie de participer, de s'exprimer et d'y trouver un réel intérêt.

                                                                                                                                              

                                                   "Il ne faut pas juste vouloir monter, il faut vouloir monter juste" 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now